Pénélopages

Un blog exploratoire en reliure et papier japon

plus

25.8 Monotyper en plaque gélatine pour la céramique

Le monotype à la gélatine peut s'utiliser pour décorer des céramiques.

J'encre avec du sous-émail coloré par des pigments.

En céramique conventionnelle, on transfère des images en imprimante d'abord sur une feuille de soie, qu'on applique humide sur un pot humide. Je l'ai testé ici en monotypant à la gélatine du sous-émail sur une serviette de récup' (quand vous venez manger chez moi, je récupère les serviettes à peine utilisées.... ça peut toujours servir s'il y a une guerre..).

Résultats un peu fades à mon goût:

J'ai pensé imprimer directement les pots ou couvercles sur la plaque de gélatine. Résultat plus franc:

Mais j'ai appris à mes dépens que la gélatine et la terre s'adorent: il faut mouiller le tesson avant, pour que la gélatine n'accroche pas comme ici:

Exemple sous émail rouge au rouleau de mousse + pochoir dans du tyvek. J'ai déposé le couvercle mouillé dessus. Et bimps: j'avais une belle impression.

Idem avec une tasse mouillée, cette-fois je l'ai roulée sur la plaque:

Ou un couvercle, en deux temps: j'ai imprimé le dessus, puis roulé les bords sur la plaque:

 

La plaque était simplement marquées de ronds avec ce que j'avais sous la main: couvercle, tape, bobine de laine.

Il faut mouiller les surfaces pour ne pas ternir l'impression:

 

mais aussi pour ne pas niquer la plaque:

Je l'ai découpée en dés, remise dans un récipient final, passée au microondes 45 secondes max. Glissé/lissé un scottex/sopalin dessus pour ôter les bulles.

Pour rouler des lettres sur une tasse, placer le pochoir alphabet à l'envers

 

Je veux pas perdre ce qui me restait de la plaque au sousémail rouge. J'ai imprimé sur une feuille fine. Je stocke, ça me servira à imprimer sur un biscuit mouillé, après:

 

 

Retour aux bases du monotype à la gélatine